Les Crapod’Esch 2019

Ce 23 juin, les pilotes de caisses à savon ont fait dévaler leurs engins à vive allure sur le parcours du village. Certaines machines roulaient jusqu’à 65 km/h !
Placée sous la direction de Grégory Horodynski de la FIRCAS, Fédération Interrégionale de Caisse à Savon, la course déclinée en différentes catégories de petits bolides comptait pour le championnat régional. A peine moins rapidement arrivaient ensuite les véhicules folkloriques fabriqués par des habitants du village, tels que Schenzi, celui de Pierre, qui a volontairement poursuivi dans l’étang pour remémorer les souvenirs des anciens Crapod’Esch, ou Crapodin, l’auto tamponneuse d’Albert, le Dépannage Martin ou encore l’ambulance conduite par deux jeunes garçons bien téméraires.
Autour de la course, des motos anciennes complétaient les quatre-roues. Sous la houlette de l’Eschentzwillerois Richard Litschky, les motards du Rétro Moto Cycles de l’Est ont exposé treize motos datant de 1933 à 1993 montrant ainsi soixante années d’évolution de la moto, du moyen de locomotion principal à la moto loisirs en passant par des motos de course et un triporteur utilitaire. On a pu admirer les motos françaises d’avant-guerre comme la Magnat Debon de 1930, la Peugeot P 135 HL de 1936, puis celles de 1952 à 1956 comme le triporteur Peugeot 55 TN de 1952, ainsi qu’une moto de compétition
anglaise BSA Gold Star de 1952.
L’évolution de 20 années de la marque BMW de 1973 à 1993 était aussi visible avec cinq motos, notamment une R 60/5 de 1973 de série spéciale appelée « Jubilé ». Enfin une K 1100 LT de 1993 nous montrait l’évolution du moteur BMW avec ses 4 cylindres à plat, alors que jusque-là ces moteurs étaient des Boxer équipés de 2 cylindres à plat comme nos bonnes vieilles 2 CV Citroën.
Le point d’orgue de cette exposition était une Citroën Méhari de 1981 qui a fait l’objet d’un relooking en version Azur.
En outre, les baptêmes en hélicoptère, le simulateur de conduite, les jeux de kermesse, les démonstrations d’agility-lapins, les crêpes, glaces et autres gourmandises ont réjoui petits et grands sans oublier les animaux en tissu et en laine de Turquoise Aventures qui étaient en vente au profit des cantines pour les enfants de la presqu’île de Sahamalaza à Madagascar.